Rechercher

Dernières publications

--> Url version détaillée , Url version formatée Structure name contains or id is : "409065;155441;135971;102266;212248;578082", Publication type : "('ART')"
737.
titre
Heavy Metal Fluxes in Tropical Urban Forest Soil in Abidjan District (Côte d’Ivoire)
auteur
B. Emile Bolou-Bi, D. Jean Baptiste Ettien, Mireille Pitta, Thierry Philippe Guety, Clarisse Balland-Bolou-Bi
article
, 2021, 10 (02), pp.169-183. ⟨10.4236/jacen.2021.102011⟩
titre
Uptake, accumulation and associated cellular alterations of environmental samples of microplastics in the seaworm Hediste diversicolor
auteur
Omayma Missawi, Noureddine Bousserrhine, Nesrine Zitouni, Maria Maisano, Iteb Boughattas, Giuseppe de Marco, Tiziana Cappello, Sabrina Belbekhouche, Mohamed Guerrouache, Vanessa Alphonse, Mohamed Banni
article
, Elsevier, 2021, 406, pp.124287. ⟨10.1016/j.jhazmat.2020.124287⟩
titre
Réparer, recoudre, restaurer… Des collectivités locales en tâtonnement
auteur
Julie Gobert, José-Frédéric Deroubaix
article
, Association des amis de la revue de géographie de Lyon, 2021, Penser le politique par les déchets, 95 (1), ⟨10.4000/geocarrefour.16518⟩
titre
Fluorescence excitation/emission matrices as a tool to monitor the removal of organic micropollutants from wastewater effluents by adsorption onto activated carbon
auteur
Ronan Guillossou, Julien Le Roux, Angélique Goffin, Romain Mailler, Gilles Varrault, Emmanuelle Vulliet, Catherine Morlay, Fabrice Nauleau, Sabrina Guérin, Vincent Rocher, Johnny Gasperi
article
, IWA Publishing, 2021, 190, pp.116749. ⟨10.1016/j.watres.2020.116749⟩
titre
Uptake, tissue distribution and toxicological effects of environmental microplastics in early juvenile fish Dicentrarchus labrax
auteur
Nesrine Zitouni, Noureddine Bousserrhine, Omayma Missawi, Iteb Boughattas, Nathalie Chèvre, Raphael Santos, Sabrina Belbekhouche, Vanessa Alphonse, Floriane Tisserand, Ludivine Balmassiere, Sofia Pereira dos Santos, Moncef Mokni, Hamadi Guerbej, Mohamed Banni
article
, Elsevier, 2021, 403, pp.124055. ⟨10.1016/j.jhazmat.2020.124055⟩

Tutelles

Membre de

Déplastifions-nous : contribution de Johnny Gasperi le 25 mai 2018

par Daniel Thevenot - publié le , mis à jour le

Pourquoi il est urgent de faire sortir le plastique de votre vie ? Contribution de Johnny Gasperi à l’article de L’Obs du 25 mai 2018

On le trouve dans l’eau, la terre et même dans l’air. Omniprésent, il pourrait perturber notre système hormonal, altérer la croissance, la fertilité, et le QI. Exposé des griefs.

Article de Morgane Bertrand publié le 24 mai 2018 à 18h25

Le plastique, est-il dangereux pour la santé ? Pour les animaux marins, il est mortel : il suffit de regarder les photos chocs de tortues étranglées, de dauphins étouffés, et d’oiseaux ayant gobé ce matériau non biodégradable. Mais rien de tel chez l’homme. Pas de sacs, de bouchons, ou de filets de pêche dans nos solides estomacs ! Et pourtant… Le plastique s’attaque aussi à nous. Mais cette fois, la menace est invisible, et on en connaît très mal les effets.

Déplastifions-nous ! Couverture de l’Obs du 24 - 30 mai 2018

Le plastique, est-il dangereux pour la santé ? Pour les animaux marins, il est mortel : il suffit de regarder les photos chocs de tortues étranglées, de dauphins étouffés, et d’oiseaux ayant gobé ce matériau non biodégradable. Mais rien de tel chez l’homme. Pas de sacs, de bouchons, ou de filets de pêche dans nos solides estomacs ! Et pourtant… Le plastique s’attaque aussi à nous. Mais cette fois, la menace est invisible, et on en connaît très mal les effets.

Microparticules envahissantes

A l’automne dernier, deux études américaines relayées par Orb Média ont révélé la présence quasi systématique de microparticules de plastique (moins de 5 millimètres) dans l’eau minérale (Evian, Nestlé, San Pellegrino…) et dans celle du robinet. Les sources de contamination sont nombreuses, depuis l’abrasion de nos vêtements synthétiques en machine à laver (polaires, gore-tex…) jusqu’aux poussières de bouchon émises lors du processus d’embouteillage.

Poussières qui flottent aussi en masse… dans l’air, comme l’a observé Johnny Gasperi, chercheur à l’université Paris-Est Créteil (Laboratoire Eau environnement et systèmes urbains). « On les retrouve dans les eaux de pluie, dans les lacs alpins, à des tailles toujours plus petites. »

Pas de doute : elles atterrissent aussi dans notre assiette. Et une fois avalées, jusqu’où s’infiltrent-elles ? « Plusieurs études sur les poissons montrent que les microplastiques sont ingérés, mais qu’ils sont ensuite rejetés sans passer dans les chairs », rassure Johnny Gasperi.

Voir en ligne : Article de L’Obs du 25 mai 2018