Rechercher

Dernières publications

--> Url version détaillée , Url version formatée Structure name contains or id is : "409065;155441;135971;102266;212248;578082", Publication type : "('ART')"
796.
titre
How to define humanity? A theoretical and empirical perspective
auteur
Anne Le Maître, Guillaume Daver, Aurélien Mounier, Sandrine Prat, Sébastien Villotte, Camille Noûs
article
, 2022, 34 (2), ⟨10.4000/bmsap.10434⟩
titre
Dynamique de transfert des macroplastiques en estuaire de Loire : trajectoires et facteurs d'influence
auteur
Lauriane Ledieu, Romain Tramoy, David Mabilais, Sophie Ricordel, Bruno Tassin, Johnny Gasperi
article
, ASTEE/EDP Sciences, 2022, 18p
titre
Calcium-based hydrated minerals: Promising halogen-free flame retardant and fire resistant additives for polyethylene and ethylene vinyl acetate copolymers
auteur
Fouad Laoutid, Marion Lorgouilloux, Didier Lesueur, Leila Bonnaud, Philippe Dubois
article
, 2013, 98 (9), pp.1617-1625. ⟨10.1016/j.polymdegradstab.2013.06.020⟩
titre
Pesticide uses and transfers in urbanised catchments
auteur
Hélène Blanchoud, Frédéric Farrugia, Jean Marie Mouchel
article
, Elsevier, 2004, 55 (6), pp.905-913. ⟨10.1016/j.chemosphere.2003.11.061⟩
titre
Calibration of a complex hydro-ecological model through Approximate Bayesian Computation and Random Forest combined with sensitivity analysis
auteur
Francesco Piccioni, Céline Casenave, Meïli Baragatti, Bertrand Cloez, Vinçon-Leite Brigitte
article
, Elsevier, 2022, 71, ⟨10.1016/j.ecoinf.2022.101764⟩

Tutelles

Membre de

Offre de stage de M2 au Leesu en 2023 : Estimation par spectrométrie de masse haute résolution de la toxicité de micropolluants

par Julien Le Roux - publié le , mis à jour le

Contexte scientifique du stage

De nombreux micropolluants émergents sont présents dans les eaux de surface soumises à des pressions anthropiques mais leur comportement et leurs transformations sont peu connus. Le développement de la spectrométrie de masse haute résolution (HRMS) permet d’analyser de manière non-ciblée les échantillons et d’identifier des produits inconnus ou des produits de transformation de molécules connues. Néanmoins, il est nécessaire de réaliser des analyses écotoxicologiques afin de quantifier la toxicité d’un échantillon et les impacts de ces micropolluants sur l’environnement. Faire évoluer le suivi des masses d’eau par la mesure des effets (bioessais) est un objectif central du réseau d’observation MeSeine (SIAAP). Depuis 2017, une action de recherche dédiée a été lancée afin de disposer d’un référentiel de bioessais adapté aux rivières soumises à forte pression anthropiques. Cependant, ces analyses sont chronophages et onéreuses. Le développement d’un modèle de prédiction de la contamination des eaux de surface croisant les données HRMS et d’écotoxicologie pourrait outrepasser ces inconvénients. De plus, Le couplage des approches analytiques non-ciblées avec les approches d’écotoxicologie pourrait permettre d’envisager l’identification de molécules responsables de types d’effets observés. Ce type d’analyses croisées requiert de manipuler des
volumes de données importants et d’utiliser des méthodes statistiques avancées.

Objectifs du stage

Dans le cadre du programme MeSeine InnEAUvation, les objectifs du stage sont les suivants :

  • Préparer des échantillons (filtration, extraction sur phase solide concentration, fractionnement) et les analyser
  • Analyser et identifier des molécules toxiques par HRMS (analyse ciblée et non ciblée)
  • Corréler le nombre de molécules (ou groupements chimiques) identifiées par HRMS avec leur toxicité théorique
  • Rechercher des patterns spécifiques de groupements chimiques à l’origine de la toxicité
  • Associer à l’aide de méthodes statistiques ces patterns dans des échantillons environnementaux avec la toxicité mesurée à partir de l’échantillon
  • Manipuler et traiter de données : traitements statistiques, utilisation de logiciels de traitement de données (ex. R)

Profil recherché

Formation de niveau M2 ou ingénieur en chimie analytique ou chimie de l’environnement :

  • Compétences en chimie analytique (méthodes d’extraction, de fractionnement, de séparation et de détection)
  • Chimie de l’environnement (polluants, qualité des eaux et notions de traitement des eaux et d’écotoxicologie)
  • Connaissances en statistiques et analyse de données, aisance avec les logiciels informatiques et langages de programmation
  • Aisance dans la rédaction de rapport et bon niveau d’anglais souhaitable

Conditions du stage et de dépôt de candidature

Durée : 6 mois équivalent temps plein

Démarrage du stage : Février 2023

Lieu : Le Laboratoire Eau, Environnement et Systèmes Urbains (Leesu), à l’UPEC (Créteil, 94) et Le Syndicat Interdépartemental pour l’Assainissement de l’Agglomération Parisienne (SIAAP) à Colombes.

Rémunération : Gratification de stage env. 600 €/mois (Équivalent Temps Plein)

Contacts :
Julien Le Roux
Julien Sade

Candidature  : Vous pouvez postuler jusqu’au 15 décembre 2022 en envoyant votre CV et votre lettre de motivation.

Offre de stage complète : fichier PDF