Rechercher

Dernières publications

--> Url version détaillée , Url version formatée Structure name contains or id is : "409065;155441;135971;102266;212248;578082", Publication type : "('ART')"
815.
titre
Evaluating the Performance of Machine Learning Approaches to Predict the Microbial Quality of Surface Waters and to Optimize the Sampling Effort
auteur
Manel Naloufi, Françoise S Lucas, Sami Souihi, Pierre Servais, Aurélie Janne, Thiago Wanderley Matos de Abreu
article
, 2021, 13, ⟨10.3390/w13182457⟩
titre
Heavy Metal Accumulation and Changes in Soil Enzymes Activities and Bacterial Functional Diversity under Long-Term Treated Wastewater Irrigation in East Central Region of Tunisia (Monastir Governorate)
auteur
Marouane Mkhinini, Iteb Boughattas, Vanessa Alphonse, Alexandre Livet, Stéphanie Gıustı-Mıller, Mohamed Bannı, Noureddine Bousserrhıne
article
, 2020, 235, pp.106150. ⟨10.1016/j.agwat.2020.106150⟩
titre
Effect of Aloe Vera Wastes on Physico-Chemical Properties and Microbiological Activity in Soils
auteur
Fatma Lanouar, Iteb Boughattas, Marouene Mkhinini, Vanessa Alphonse, Stephanie Gustier-Muller, Alex Livet, Mohamed Banni, Nourreddine Bousserhine
article
, 2018, 3 (4), pp.1292--1304. ⟨10.22161/ijeab/3.4.21⟩
titre
Influence of Ecological Restoration on Mercury Mobility and Microbial Activities on Former Guyanese Mining Sites
auteur
Ewan Couic, Vanessa Alphonse, Alexandre Livet, Stéphanie Giusti-Miller, Noureddine Bousserrhine
article
, 2021, 11 (5), pp.2231. ⟨10.3390/app11052231⟩
titre
Use of Earthworms Eisenia Andrei on the Bioremediation of Contaminated Area in North of Tunisia and Microbial Soil Enzymes as Bioindicator of Change on Heavy Metals Speciation
auteur
Iteb Boughattas, Sabrine Hattab, Vanessa Alphonse, Alexandre Livet, Stéphanie Giusti-Miller, Hamadi Boussetta, Mohamed Banni, Noureddine Bousserrhine
article
, 2019, 19 (1), pp.296--309. ⟨10.1007/s11368-018-2038-8⟩

Tutelles

Membre de

Présentation de MIDI

par Daniel Thevenot - publié le

MIcroorganismes : acteurs gouvernant la dégradation du DIuron dans la boue d’épuration durant le traitement biologique

Durée  : 2022-2024

Nom du projet  : MIcroorganismes : acteurs gouvernant la dégradation du DIuron dans la boue d’épuration durant le traitement biologique

Acronyme  : MIDI

Porteur du projet : My Dung Jusselme et Régis Moilleron

1. Présentation du projet

L’omniprésence des micropolluants émergents dans les rejets de stations de traitement des eaux usées (STEU) est une préoccupation majeure en raison des problèmes toxicologiques et écotoxicologiques complexes qu’ils engendrent dans l’environnement. Au cours du traitement biologique, les micropolluants organiques sont exposés à de multiples voies de dégradation/transformation et peuvent subir de nombreuses réactions par divers types de microorganismes présentés dans les boues activées. Sous l’action de ces microorganismes, de nombreux micropolluants sont transformés en d’autres produits et/ou dégradés en sous-produits, qui sont plus toxiques que les produits d’origine. Par conséquent, de nombreux micropolluants se retrouvent dans les effluents à des concentrations plus élevées que celles des influents. Cependant, les interactions entre les microorganismes et les micropolluants ne sont pas bien étudiées. Dans ce cas, nous nous intéressons aux réactions microbiennes sur la transformation et la dégradation des micropolluants lors des procédés de traitement biologique des eaux usées.

Dans cette étude, le diuron sera utilisé comme modèle pour la compréhension des mécanismes de transformation et de dégradation par des réactions microbiennes et cela pourra être testé pour d’autres micropolluants.

2. Objectifs du projet

  • Le premier objectif est de tester l’hypothèse selon laquelle une quantité supplémentaire de diuron est produite pendant le traitement des eaux usées à partir de la transformation des composés précurseurs.
  • Le second objectif est d’étudier les processus de dégradation du diuron par les microorganismes présents dans les boues activées lors du traitement biologique.
  • Le dernier objectif est de rechercher l’inoculum microbien capable de dégrader le diuron dans différents systèmes de traitement des eaux usées.

3. Soutien financier

Le projet MIDI (2022-2024) est financé par l’Initiative Structurante Ecosphère Continentale et Côtière de l’INSU du CNRS (EC2CO).